Blackwater - La digue de Michael McDowell


Tandis que la ville se remet à peine d'une crue dévastatrice, le chantier d'une digue censée la protéger charrie son lot d'imprévus : main-d'oeuvre incontrôlable, courants capricieux, disparitions inquiétantes... Pendant ce temps dans le clan Caskey, Mary-Love, la matriarcale, voit ses machinations se heurter à celles d'Elinor, son étrange belle-fille, mais la lutte ne fait que commencer. Manigances, alliances contre-nature, sacrifices, tout est permis. À Perdido, les mutations seront profondes, et les conséquences, irréversibles.




Mon avis :


Je suis retournée à Perdido. Après l'effroyable crue de 1919 la ville met tout en action pour construire une digue suffisamment haute pour protéger la ville d'une future inondation.


Les sentiments de haine et de détestation zont toujours très bien entretenu entre Mary-Love et Elinor.


Elinor va être fermement opposée à cette construction et à la fois totalement résignée. J'ai beaucoup aimé l'arrivée de Queenie dans le clan Caskey.


Ce tome 2 est sur la même lancée que le premier avec une capacité d'addiction assez énorme. J'ai trouvé qu'il y avait moins de SF dans ce tome que dans le premier, ce qui me va aussi très bien n'étant pas du tout cliente de ce genre littéraire à la base.


J'essaye de savourer chaque tome car je sais que les six tomes vont être très rapidement lus. Les descriptions sont toujours savemment narrées et je me sens complètement immergée dans cette lecture. J'ai déjà hâte de lire la suite et surtout de savoir ce que va devenir Perdido et ses habitants car il y a des sacrés teasers qui annoncent du bon pour la suite !


Ma note : 5/5

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout